Aspartame, principe de précaution demandé.

Et pendant ce temps là! — By on 24 novembre 2011 18:10

Le 15 Novembre 2011 les médecins du Réseau Environnement Santé demandent au ministre de la Santé français Xavier Bertrand, d’appliquer le principe de précaution à la consommation d’aspartame. Ils se basent sur les résultats d’une étude menée au Danemark de 1995 à 2002 sur 59 334 femmes enceintes.
Les résultats sont sans appel:

  • Les femmes buvant 1 boisson/jour sucrée à l’aspartame multiplient leur risque d’avoir un prématuré par 1,34.
  • Celles buvant 4 boissons/jour sucrée à l’aspartame x leur risque par 1,78.
  • Celles buvant les boissons au sucre naturel ne changent pas.

Ces études ont été réalisées conjointement par :

  • le Statens Serum Institut, Copenhagen, Denmark (TIH, MS, SBP, and SFO);
  • L’unité de recherche pour la nutrition, la Faculté des sciences de la nutrition et l’Ecole des Sciences de la Santé de l’Université d’Icelande (TIH), Reykjavik, Iceland;
  • Le département de la Nutrition de Harvard School of Public Health. Boston, MA.

Parallèlement le Département de Recherche Fondamentale en Médecine et Pharmacologie de L’université de Youngnam en Corée du Sud publie ses résultats sur la consommation régulière d’aspartame : Elle serait responsable de la perte d’effets antioxydant menant à l’atheroscleriose (arterosclerose) et à la sénescence, au vieillissement accéléré des cellules.

Pendant ce temps là, il est étonnant de voir que l’on ai toujours à mettre en garde contre la consommation de tels produits, alors que parallèlement à ces recherches universitaires des producteurs d’aspartame, comme Monsanto en 2000, se sont désengagés de telles activités pour se concentrer sur la production d’édulcorants naturels à partir de la stevia.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Comments are closed.